L’affacturage : une source de financement alternative

Posté par affactassur le 11 mai 2012

La première des préoccupations des PME est de sécuriser les sources de financement, surtout en période de crise et de « credit crunch » bancaire. C’est une des clés de la réussite des plus sérieuses qui affectent à cette sécurisation le plus d’attention.


Mais comment sécuriser des ressources financières dont la PME n’a pas la maitrise ?

Le meilleur moyen est de s’y prendre avant même que la question devienne brulante, c’est-à-dire avant que les premières tensions de trésorerie apparaissent.

  • Eviter de se retrouver dans une situation de monopole bancaire:

La PME doit se préserver d’une réduction des concours bancaires en évitant de se trouver en situation de monopôle bancaire, même si c’est la banque historique de la société, rien n’engage celle-ci à conserver ses engagements si la situation de la PME se détériore. La PME se doit donc de s’ouvrir aux concours d’autres banques, qui viendront contribuer par leur présence à la sécurisation des approvisionnements de financements.

  • S’ouvrir aux financements alternatifs:

De la même manière, le recours aux financements alternatifs de type affacturage doivent être encouragés, même si la situation financière actuelle de la PME, ne l’exige pas. C’est une prudente anticipation qui peut se révéler très utile quand apparaitront, si elles apparaissent, les premières tensions de trésorerie.

Par expérience, on peut relever que les PME n’ont aucun risque à perdre à prendre de l’affacturage pour se déligoter de leur banque, le seul inconvénient résidant dans un surcoût qui reste bien modeste, l’avantage lui étant bien réel en sécurisant les financements qui pourront alors être actionnés à tout moment et à plein régime quand le besoin se fera sentir.

 

Rédaction groupe Affactassur

L’affacturage : une source de financement alternative avantages-affacturage

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

L’affacturage et le BTP

Posté par affactassur le 19 septembre 2011

  • L’affacturage et le BTP

L’affacturage et les activités du BTP n’ont pas toujours fait bon ménage, cela est lié à la typologie très particulière de la facturation qui allie plusieurs spécificités posant problème aux sociétés d’affacturage.

  • Les situations de travaux

Dans le BTP, cette facturation atypique se fait effectivement le plus souvent à l’avancement des travaux avec l’émission de bordereaux de situations, par semaine, quinzaine ou mois.

Ces situations, qui ne sont pas des factures, mais des éléments de la facture, doivent être approuvés par le donneur d’ordre, en vu de son financement.

  • Le risque de la société d’affacturage

Le risque du factor réside dans la non réalisation de la totalité du chantier, par exemple suite à la défaillance du réalisateur, ou bien dans le refus d’approuver la fin de chantier par le donneur d’ordre, ce qui peut remettre en question les situations précédentes déjà financées.

Face à ces risques, la majorité des factors se tient à l’écart des activités du BTP, pourtant, quelques uns ont fait le choix de s’y intéresser de près, de dédier des équipes de gestion spécialisées, et les résultats suivent avec une bonne maitrise du risque, ils démontrent que ces situations sont bien finançables.

financement btp

Affactassur a édité une page complète sur les problématiques de financement du BTP  : Financement BTP

Plus d’infos sur l’affacturage : affacturage

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

 

regroupementdeprets |
matteoriou |
CONSENSIA Ingenierie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Gains possibles à domicile ...
| C.M LASER سي...
| princetome